Pour les deux personnes que ça intéresse, lorsque je ne travaille pas ou ne sèche pas sur l’écriture de mes livres, je fais du jeu de rôle sur World of Warcraft. Plus spécifiquement, je joue un paladin.

Pour ceux qui ne connaissent pas, un paladin est un combattant qui utilise la Lumière, une énergie positive faite pour soigner ou infliger des dégâts.

Ce petit article que je vous propose n’a pas du tout pour ambition de servir de guide sur la façon de jouer un paladin. Après tout, je n’ai pas la science infuse sur le roleplay. Il s’agit plutôt de ma contribution à ce débat particulièrement houleux parmi la communauté, basée sur mes expériences et mes connaissances.

Je préfère le préciser d’emblée : cet article traitera presque uniquement des paladins du côté de l’Alliance. En effet, je n’ai pas une grande expérience avec les races de la Horde, qui abordent la classe différemment.

1. Le rôle du paladin

Définir le rôle du paladin est difficile, puisque c’est une classe pouvant être incarnée par différentes races, au sein de différentes factions, et donc avec une perception différente.

Mais dans le cas de l’Alliance, le paladin est souvent vu comme le défenseur des faibles et des opprimés, ainsi que l’instrument de la justice de la Lumière. Il est celui auquel on fait appel quand le temps de la négociation est passé.

Lorsque les prêtres échouent à ramener la paix par les paroles et la diplomatie, que l’ennemi en face est trop puissant et trop incontrôlable et que la dernière option est de le détruire, les paladins interviennent.

Les paladins sont deux symboles différents : avoir un paladin en face de vous signifie que la Lumière en a eu ras la casquette et a décidé d’avoir une petite conversation musclée avec vous pour vous apprendre les bonnes manières. Autrement dit, une très bonne raison d’avoir peur.

Pour les alliés, un paladin est une source constante de motivation. Il est celui qui mène les troupes et les soutient, même lorsque les choses semblent désespérées. Une blessure trop grave pour continuer ? Un paladin qui passe, sort de soin, vous êtes reparti. Un coup de mou, une soudaine perte de moral ? Un paladin qui passe, aura, et vous vous sentez prêt à refaire le portrait au Diable en personne. Une charge adverse impossible à arrêter ? Un paladin qui se place en première ligne, bouclier de Lumière, charge arrêtée. Un démon trop puissant déchaînant des tempêtes de feu sur le champ de bataille ? Un paladin qui s’avance, coup de marteau, plus d’ennemi.

Les paladins sont des guides en situation de danger. Une élite religieuse comme militaire, ils inspirent leurs alliés et sont toujours au premier rang pour enfoncer les lignes ennemies, menant leurs troupes à la victoire.

Alors bien sûr, le fait de jouer un paladin ne vous oblige pas à agir comme un chef de guerre qui a tout vu et tout fait, surtout dans un jeu où la moitié des autres personnages, puisqu’ils sont « originaux » et donc durs, malpolis et irrespectueux, vous enverront balader ou vous cracheront aux pieds. Vous pouvez très bien jouer un paladin novice, ou préférant suivre et soutenir au lieu de prendre directement le commandement. Et, au lieu de constamment être en première ligne sur un champ de bataille, vous pouvez très bien vous contenter de monter la garde devant la cathédrale pour arrêter les bagarres d’ivrognes.

Trasah

Et rester immobile en attendant que quelque chose se passe…

Pendant des heures…

Silencieux…

Tout seul…

Hey, chacun sa façon de jouer !

2. Les pouvoirs du paladin

Le point faisant probablement le plus polémique est celui concernant les capacités du paladin.

Ce qui est certain :

-Les paladins tirent leurs pouvoirs de leur foi en la Lumière. Cela leur confère diverses capacités pouvant être appliquées au soin, à la protection ou à l’offensive.

-Les paladins sont aussi des combattants au corps-à-corps, employant diverses armes allant du très gros marteau à l’épée et au bouclier, et vêtus d’armures qui, si elles existaient réellement, rendraient tout déplacement impossible.

Ce qui doit expliquer pourquoi les personnages du film « Warcraft » se trimballent des déguisements en plastique ridicules.

Ce qui est moins certain :

-Quelles sont les limites du pouvoir accordé par la Lumière ?

-A quel point les paladins sont-ils doués au combat ?

Dans les faits, le paladin est un mélange entre le guerrier et le prêtre : un combattant armé de pouvoirs divins et de très grosses armes, protégé par une très grosse armure, elle-même renforcée par la Lumière s’il vous plaît. Il peut se soigner, se protéger des dégâts, augmenter ses capacités physiques et martiales et diminuer celles de l’adversaire, et si un marteau de deux tonnes ne suffit pas, une lame de Lumière brute fera l’affaire. En résumé, le paladin moyen est supposément capable de mettre une toute belle raclée au guerrier moyen.

Sauf que nous sommes dans World of Warcraft, univers particulièrement permissif s’il en est, qui plus est dans un jeu de rôle, où rien ne vous oblige à jouer un « guerrier moyen » et où vous pouvez, si vous le voulez, aller chercher une armure en Argunite impénétrable, une épée lançant des éclairs et un bouclier projetant de l’acide, et aller démolir le premier paladin qui passe.

Et de même, en tant que paladin, rien ne vous oblige à jouer un demi-dieu qu’il sera impossible de tuer, ou un débutant uniquement capable de servir de lampadaire quand il fait noir. Tout est une question de cohérence par rapport au lore, et de fair-play. Si par exemple vous incarnez un personnage imbattable dont l’armure pourrait contrer le souffle d’un dragon, peu nombreux sont ceux qui voudront jouer longtemps avec vous.

Ainsi, peu de choses sont réellement établies sur les capacités et les limites qu’un paladin devrait avoir. On s‘accorde à dire, pour des raisons évidentes, qu’un paladin manie la Lumière moins « finement » qu’un prêtre, mais à part cela, rien n’est fixé.

Il y en a qui disent que le paladin, en tant que classe « hybride » n’est logiquement pas aussi doué qu’un guerrier quand il s’agit de combat au corps-à-corps. Et il y en a qui disent que le paladin est une élite militaire, qui a reçu un entraînement intensif, et que même sans la Lumière, très peu de combattants au corps-à-corps ont une véritable chance contre lui.

Quelle est la bonne réponse ? Il n’y en a pas.

Si vous avez décidé que votre paladin ne s’était pas réellement spécialisé, vous pouvez lui donner des compétences moyennes dans la Lumière et au corps-à-corps, et lui faire trouver sa force dans la combinaison des deux. Si vous avez décidé qu’il se spécialisait dans les armes aux dépens de sa manipulation de la Lumière, il peut devenir un combattant de premier ordre et un soigneur au mieux correct.

3. Le caractère du paladin

Difficile à déterminer, puisqu’en effet, il existe autant de caractères que de paladins incarnés par les joueurs. Cependant, il existe un élément auquel on ne saurait déroger, à savoir :

Le paladin agit toujours pour ce qu’il pense être la bonne cause. Ses actions sont effectuées dans le but de répandre le Bien. Si jamais le paladin doute de la moralité de ses actions, son lien avec la Lumière peut s’effriter, voire complètement se briser.

Mais s’il y a un large panel de personnalités que vous pouvez donner à vos personnages, il y a aussi des stéréotypes à éviter.

Une erreur qui a été faite plus d’une fois, y compris par moi à mes débuts, est de considérer les paladins comme des espèces de Jedi devant rester calmes et sereins en toutes circonstances et maîtriser leurs émotions de façon à incarner des exemples de vertu. La même erreur est commise par ceux qui les voient monter la garde devant la cathédrale, en silence…

Seuls…

WoWScrnShot_042218_040657

... Déprimant.

Ces autres joueurs ont parfois tendance à voir les paladins comme des espèces de hippies pacifistes et fragiles, détestant la violence, reclus dans leur cathédrale et vivant loin des réalités du monde en se pavanant dans leurs armures rutilantes, tout en étant prêts à se faire dessus à la vue de la moindre goutte de sang.

Certes, les paladins aiment la paix. Certes, la violence n’est pas leur premier recours. Mais les paladins sont, de base, des personnages animés par la fureur du juste.

Du juste, certes, mais la fureur tout de même.

Comme évoqué plus tôt, les paladins sont les instruments de la justice, le châtiment infligé envers ceux qui commettent le mal. Sans tomber dans un état de berserker semblable à ce que peut devenir un guerrier, qui taperait sur les alliés comme les ennemis, commettre un acte monstrueux face à un paladin est une très grave erreur.

Evidemment, le paladin ne va pas aller écraser le crâne d’un voleur de pain. Mais son devoir est de protéger le monde et de punir les individus malfaisants. Lorsqu’un être sème le chaos et met en danger des innocents, le paladin ne va pas s’embarrasser de morale, de douceur et de retenue. Il va prendre son marteau, aller à la rencontre de cet ennemi et taper dessus jusqu’à ce qu’on puisse le boire avec une paille.

Les paladins sont des militaires. Loin de vivre à l’écart des réalités sordides du monde, ils sont souvent en plein milieu. Ils sont habitués à voir le sang, le leur et celui des autres, et ils sont habitués à le faire couler quand il le faut. De même, ils savent que le monde n’est pas tout rose et tout gai, et que certains êtres peuvent être ignobles sans êtres de terribles mages noirs. Un paladin ne sera pas horrifié en se trouvant dans la même pièce qu’un enfant mort. Mais un tueur d’enfants sera probablement horrifié en se trouvant dans la même pièce qu’un paladin. Car il aura peu de chances de sortir de cette pièce.

 

C’est là mon point de vue sur le roleplay paladin du côté de l’Alliance dans World of Warcraft. Si vous voulez vous lancer dans le rp avec cette classe, j’espère avoir pu répondre à certaines de vos interrogations. Et si vous avez déjà de l’expérience, n’hésitez pas à la faire partager et à donner votre propre avis.

Pour compléter le tableau, voici une très bonne vidéo pouvant compléter vos connaissances sur le sujet :

 

En n’oubliant pas que WoW reste un jeu, fait pour se distraire, et que si vous voulez incarner un chevalier Jedi armé d’un sabre laser, rien ne vous en empêche, d’autant plus que Blizzard a pensé à vous.

Source: Externe