J'ai passé dix minutes à réfléchir à comment formuler ça. Prendre un ton léger, peut-être. Après tout, c'était un monsieur plein de vie, gai et dynamique.
Mais quand ça veut pas, ça veut pas.
Il y en a qui le voyaient comme un dieu vivant et un des grands auteurs du vingtième siècle. D'autres le voyaient comme un escroc et un fainéant qui s'accaparait le travail des autres. Je pense que la vérité est quelque part entre les deux. Mais ce qui est indéniable, c'est que si Marvel a un visage, c'est bien le sien. Et encore, Marvel... les super-héros, même, tant il a été colossal. Aucun auteur de comics n'a tant marqué les esprits que ce gentil vieux monsieur à l'énergie inépuisable, toujours prêt à rire et faire rire. Quoi que l'on puisse dire de son intégrité et son talent créatif, s'il n'avait pas été là, s'il avait été différent, les super-héros ne seraient pas ce qu'ils sont aujourd'hui. Que dis-je, la bande-dessinée ne serait pas ce qu'elle est aujourd'hui.
Il a vendu du rêve à des millions et des millions de personnes à travers le monde pendant 60 ans.
Adieu, Stan. Vous nous manquerez.